Quand Saint-Malo s’appelait Port-Malo

« La nomenclature de nos remparts et de nos rues ressemble à une véritable litanie de saints. Nous demandons à la changer… ». Ainsi fut fait ! Saint-Malo-Rama vous invite à découvrir les nouveaux noms de lieux qui ont été imposés aux Malouins pendant la Révolution.

Dès 1789, le vent de la Révolution française souffle comme tempête d’équinoxe sur la ville de Saint-Malo. Les Malouins acceptent avec plus ou moins de résignation les changements radicaux que leur imposent les patriotes au nom de la lutte contre les servitudes héritées de l’Ancien Régime. L’une des décisions prises en 1794 par les Autorités révolutionnaires nous étonne encore aujourd’hui tant elle nous paraît extrême : tous les noms de lieux à consonance religieuse ou rappelant d’une manière ou d’une autre la monarchie doivent être remplacés par un autre nom en adéquation avec les idéaux de la Révolution. Déjà, le nom de la ville et ceux des communes alentour avaient été changés quelques temps auparavant. Saint-Malo était devenu « Port-Malo », Saint-Servan « Port Solidor », le Mont-Saint-Michel, « le Mont Libre ». Ce sont dorénavant les rues, les portes, les places, les forts de la cité qui sont débaptisés du jour au lendemain. Saint-Malo-Rama vous propose de découvrir ces appellations républicaines qui ont été approuvées par la Municipalité le 25 germinal an II (14 avril 1794) et qui sont restées en application jusqu’à la fin de la Révolution.

Les appellations républicaines

Saint-Malo      Port-Malo

Saint-Servan      Port-Solidor

Rue Saint-Thomas      Rue Rousseau

Rue Saint-Aaron      Rue de la Montagne

Rue de Toulouse      Rue de la Convention

Rue du Puits aux Braies      Rue Prunet

Rue des Juifs  (aujourd’hui rue Chateaubriand)     Rue de la Fraternité

Porte Saint-Vincent      Porte des Sans-Culottes

Porte de Dinan     Porte de l’Egalité

Porte Saint-Thomas      Porte de la Montagne

Grand Porte      Porte de la Liberté

Rue d’Orléans      Rue de la République

Rue Sainte      Rue de l’Humanité

Rue de l’Abbaye Saint-Jean      Rue de la Constitution

Rue Saint-Philippe      Rue de la Probité

Bastion Saint-Louis      Bastion de la Vigilance

Bastion Saint-Philippe      Bastion de la Vaillance

Bastion de la Hollande      Bastion de la Force

Fort la Reine      Fort des Rennais

« Il y a aussi le Fort à la Reine. L’Altière et despotique duchesse Anne de Bretagne avait fait établir, au commencement du XVe siècle, une batterie à cet endroit. Nos frères de Rennes viennent de nommer une de leurs places publiques  : Place des Jeunes Malouins et une de leurs rues : rue Malouine. Notre reconnaissance s’en est inspiré pour substituer à la dénomination du Fort à la Reine celle de bastion des Rennais, si l’on veut bien accepter ce changement. »

Conseil de la Commune de Port-Malo,
dans une lettre adressée au Ministre de la Guerre (13 février 1793)

Rue Saint-Joseph      Rue des Mœurs

Rue Sainte-Anne      Rue des Arts

Rue du Pilori      Rue Marat

Rue de la Croix du Fief      Rue des Patriotes

Rue Sainte-Barbe      Rue de la Fidélité

Rue Saint-Sauveur      Rue Sauveur

Rue Vauborel      Rue de l’Amitié

Rue d’Estrée      Rue du Bonnet-Rouge

Fort Royal      Fort républicain

Rue Sainte-Marguerite      Rue de l’Unité

Rue d’Asfeld      Rue de la Concorde

Rue Feydeau      Rue des Jeunes Rennais

Rue Sainte-Catherine      Rue de la Vérité

Rue de Chartres      Rue Brutus

Rue des Grands-Degrés      Rue Civique

Rue de la Bertaudière      Rue de la Fermeté

Rue du Gras Mollet      Rue de la Bienfaisance

Rue du Chat qui danse      Rue de la Carmagnolle

Les informations fournies dans cet article sont essentiellement tirées du livre Saint-Malo sous la Révolution d’Eugène Herpin (1931). Originaire de Saint-Malo, Eugène Herpin a écrit de nombreux ouvrages historiques et guides touristiques consacrés à sa ville natale. C’est à lui que nous devons l’expression « Côte d’Emeraude », comme vous pourrez le découvrir dans notre article L’invention de la Côte d’Emeraude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *